Le blog, articles autour du dessin 

Vous pouvez trouver régulièrement des articles autour du dessin, si vous avez des questions ou des sujets à aborder nous pouvons échanger ensemble, n'hésitez pas à me contacter, bonne lecture.

1 2

Dessin de performance, mes sensations

20/11/2022

Dessin de performance, mes sensations

SI vous visionnez la vidĂ©o, une partie de la fresque a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e en atelier (vue du bassin de La Rochelle) et le reste sur le salon. 

Pour la position, je suis resté principalement debout, face au mur… une position pas facile pour dessiner car le trait et la vision est différente que lorsque l’on dessine assis, un trait plus saccadé. Au bout de la première journée j’ai commencé à avoir des douleurs dans le bras, j’ai donc rythmé le temps avec des séquences de 30 minutes de dessins et 15’ de pose, histoire de relâcher musculairement le bras et de tenir la journée, j’ai quelques courbatures mais rien de bien méchant.

 

 

Le dĂ©marrage, les 10 premières minutes c’est assez stressant, car le panneau est blanc et il me faut environ quelques Ă©chauffements pour arriver Ă  un taits fluide, j’ai donc « ratĂ© «  le premier croquis… J’ai donc fait abstraction de l’environnement pour me concentrer sur un bruit de fond. Ensuite après quelques dessins, l’assurance prend le dessus et c’est parti. Il est important de ralentir son rythme cardiaque, son souffle et d’être relâchĂ© au niveau du bras, sinon on ressent une pression diffĂ©rente dans son style de dessin. 

 

Pour les croquis je suis parti sur des rĂ©fĂ©rences style photo que j’avais sur mon portable, mais assez vite j’arrivais Ă  ne plus le regarder pour dessiner d’imagination, le fait de remplir le tableau et d’avoir de la reconnaissance sur les premiers dessins, m’a permis d’avoir plus d’assurance et de me « lâcher Â» dans mon trait.

 

 

 

Au fur et Ă  mesure des heures de dessins, j’arrivais Ă  jongler d’un dessin Ă  l’autre, par exemple dès qu’il y avait du monde je rĂ©alisais des croquis assez simples, des croquis mĂ©caniques comme des portraits, ou alors de la couleur et dès qu’il y  avait un peu moins de monde je commençais une partie plus technique comme une main ou la structure d’un bâtiment.  

 

Passer d’un dessin Ă  l’autre, n’est pas Ă©vident, car il faut recommencer, donc j’alternais des dessins faciles et des dessins plus complexes, d’ailleurs c’est aussi une motivation, car le dessin facile permet de garder de l’assurance. Il m’est arrivĂ© de dessiner sur la table pour des enfants et j’ai ressenti un trait diffĂ©rent, comme s'il me fallait un temps d’adaptation pour se rĂ©habituer Ă  dessiner d’une position Ă  l’autre. 

Le dessin de performance demande de l’encouragement et surtout de sortir de sa zone de confort, d’ailleurs, certains artistes m’ont conseillé d’aller chercher un autre style de dessin, pas facile en direct mais ceci permet de se donner un challenge et au final on est satisfait.

Comment dessiner avec un stylo Plume

24/05/2022

Comment dessiner avec un  stylo Plume

 

 

La plume du stylo plume permet de crĂ©er de magnifiques dessins 


L’intĂ©rĂŞt du stylo plume pour le dessin 

 

- Objet de décoration, un instrument d’écrire qui est plus esthétique que les crayons classiques

 

- Objet pratique : facile, rapide, transportable  approche Ă©conomique malgrĂ© investissement de dĂ©part, mais tout dĂ©pend du style de stylo que vous souhaitez avoir.

 

C’est un aspect Ă  ne pas nĂ©gliger, si vous partez en voyage, il est plus pratique de transporter un stylo que de transporter une trousse entière, gain de place et surtout on minimise les risques de fuite. 

 

- couleur d’encres : vous pouvez avoir plusieurs stylos avec des couleurs diffĂ©rentes, bleu, rouge, noir… 

 

- Le stylo plume fait partie d’un environnement  et un Ă©cosystème du plaisir, le plaisir d’écrire, de dessiner, les instruments d’écriture et les carnets de notes ou de voyage font partie de cette magie du dessin. 


La Technique : 

 

- Jouer avec la plume, variation, pression, hachures, lavis, trait, fort et souple, niveau de contraste. On peut quasiment tout faire avec un stylo plume pour dessiner, on peut avoir une limite pour le remplissage mais si on utilise les hachures il n’y a pas de soucis. 

 

- le poids du stylo , plus lourd n’est pas une contrainte, surtout pour la pression,  a vrai dire si vous dessinez pendant des heures, le poids peut ĂŞtre une contrainte mais pas contre le poids du stylo peut vous aider dans la pression que vous souhaitez apporter Ă  votre style de dessin 

 

- Le choix du papier, assez Ă©pais et qui accroche ou non,  il faut Ă©viter un  grain lisse  si vous dĂ©buter en dessin , Ă©paisseur du papier  est important et il permet d’ absorber la pression du stylo, encre sèche pour crĂ©er des nuances. Il est important d’avoir un support sur la feuille de dessin afin que la pression puisse s’appliquer 

 

 


CONCLUSION : 

 

- On peut aussi personnaliser sa plume et avoir son propre stylo, maitriser son outil et agrĂ©able et apprĂ©ciable 

- C’est un objet de plaisir mais attention, meilleur matos ne dit pas meilleur dessinateur. 

 

- Et pourquoi pas se faire plaisir et avoir  des challenges et des envies de continuer Ă  dessiner. 

Mixer les techniques pour améliorer votre dessin

09/03/2022

Mixer les techniques pour améliorer votre dessin

Pour le dessin : 


Mon objectif est de m’amĂ©liorer dans le dessin en direct c’est-Ă -dire d’arriver Ă  dessiner de mĂ©moire en instantanĂ©, une idĂ©e, un objet ou une pensĂ©e. Pour cela je m’entraĂ®ne rĂ©gulièrement Ă  dessiner ainsi que la pratique de l’animation 2D et le dessin au pastel. 

 

Le dessin au pastel :


Le dessin au pastel permet de m’amĂ©liorer dans mon style de dessin,  effectivement il faut faire preuve d’un sens de l’observation très poussĂ© surtout quand on fait du dessin de Pastel, et que l’on reproduit des portraits,  il faut ĂŞtre très minutieux dans les repères et le dessin des dĂ©tails. Le dessin de Pastel permet aussi de comprendre la couleur, de bien la poser et de dĂ©terminer les ombres et les lumières. 

 

Avec cette technique on peut arriver Ă  faire des dessins très rĂ©aliste comme par exemple des portraits, on apprend donc plus l’anatomie humaine ainsi que le sens du dĂ©tail. 

 

 

Les bénéfices pour le dessin :

 

après chaque dessin au pastel ou stage que j’ai rĂ©alisĂ© je me suis rendu compte que j’ai amĂ©liorĂ© mon niveau de dessin 

voici les points d’amĂ©lioration. 

 

  • Plus de rapiditĂ© pour l’exĂ©cution de mes dessins
  • Plus d’aisance et de confiance pour rĂ©aliser un dessin
  • Meilleure connaissance de l’anatomie. 
  • Les ombres et les lumières sont de plus en plus logiques. 
  • Augmentation de mon endurance Ă  dessiner 

 

Le portrait au pastel est une technique très besogneuse il faut Ă©normĂ©ment de temps pour arriver Ă  ses fins et ceci est profitable lorsque ensuite on dessine car on devient plus endurants dans la pratique de son dessin.  J’arrive maintenant Ă  dessiner quatre ou cinq heures dans une journĂ©e sans problème.  

 

Généralement on dessine au pastel avec un chevalet et on alterne la position assise et debout, une position un peu différente du dessin ou l’on est dans la même position, du coup la posture du dessinateur au pastel permet de travailler d’autres muscles et de renforcer la musculature et l’endurance du bras.

 

Attention tout de même car la position n’est pas forcément la même il faut donc quelques exercices de reprise avec de retrouver son style dès que l’on recommence à dessiner

 

On a aussi la satisfaction du rĂ©sultat fini et ceci nous fait prendre conscience et confiance du niveau de notre dessin. De plus, le fait de pratiquer une autre discipline si jamais on est novice nous permet de remettre en place les mĂ©canismes de l'apprentissage, comme l’écoute, l’attention et ceci nous permet d’avoir une ouverture d’esprit nous permettant d’apprendre des choses et de donc de progresser. On s’amĂ©liore tout le temps en dessin, mĂŞme les plus grands dessinateurs continuent Ă  s’entraĂ®ner, on apprend tout le temps. 

 

carnet de croquis frédéric pierrat

 

Le dessin  en animation 2D


Plus particulièrement le dessin en mouvement est intĂ©ressant car on va mieux comprendre la forme et on va passer d’une forme de 2d Ă  une forme 3D.  Par exemple si on dessine un visage en animation 2D il va falloir imaginer que le visage tourne et on va dessiner toutes les positions du visage si jamais on rĂ©alise un turn.   (Technique d’animation qui permet de faire tourner une personnage ou un object sur lui mĂŞme )

 

Ceci n’est pas forcĂ©ment Ă©vident car on dessine de deux manières soit avec une rĂ©fĂ©rence soit avec une dĂ©duction et on imagine la forme que la pièce peut avoir par exemple lorsque le visage tourne on peut soit avoir un modèle soit imaginer oĂą vont se positionner les Ă©lĂ©ments comme le nez, les yeux, et les oreilles etc. Au dĂ©part cet exercice n’est pas forcĂ©ment facile mais ensuite par dĂ©duction et entraĂ®nement on arrive Ă  faire des choses sympas. 

 

On sort un peu de sa zone de confort et on a un niveau de rĂ©flexion au dĂ©part qui est quand mĂŞme beaucoup plus poussĂ©,  par exemple lorsqu’elle veut faire un bonhomme qui court il faut imaginer tous les cycles du mouvement,  on est plus dans un dessin fixe on est dans un dessin en mouvement. 

 

Ensuite ce n’est  pas forcĂ©ment facile de dessiner par superposition de calques, voir le calque d’en dessous pour dessiner par-dessus n’est aisĂ© au dĂ©part. 

 

Les bénéfices que j’ai ressentis ensuite dans mon dessin :

 

  • augmentation de ma confiance, une fois le travail…
  • Meilleure comprĂ©hension de l’objet en 3D et meilleure reprĂ©sentation visuelle. 
  • AmĂ©lioration de ma ligne de trait
  • Plus de facilitĂ© Ă  reproduire le mĂŞme objet ou  personnages. 

 

 

En conclusion on pourrait penser que pratiquer d’autres techniques que la sienne est un moyen de se disperser et de ne pas forcĂ©ment se spĂ©cialiser dans un domaine. J’aurais tendance Ă  penser qu’il faut avoir un domaine de prĂ©dilection et que les autres techniques,  nous permettre,si on les prend dans un sens d’apprentissage de nous faire progresser

Le trait dans le dessin, trouver son style en dessinant

06/03/2022

Le trait dans le dessin, trouver son style en dessinant

 

Le trait dans le dessin, trouver son style en dessinant 

 

Un trait unique 

 

Il y aurait des pages entières Ă  Ă©crire Ă  propos du trait du dessinateur et chaque trait  est diffĂ©rent d’un individu Ă  l’autre ce qui donne la forme et la gestuelle de la figure. On dit souvent qu’il faut quelques annĂ©es pour affiner son trait  et il est vrai que d’un point de vue mĂ©canique il faut du temps pour habituer Ă  avoir la bonne pression du trait  et arriver Ă  reproduire de façon la plus juste possible ce que l’on observe est ce que l’on va poser directement sur le papier. 

 

 

 

 

Il faut s'entrainer...et rester souple, comme en sport

 

Plus on va pratiquer, plus on va entrainer son oeil et sa main Ă  produire le trait le plus juste.

Pour avoir un bon trait il faut comprendre que c’est un mĂ©canisme par exemple pour un trait prĂ©cis on peut utiliser uniquement le mouvement du poignet pour dessiner alors que pour faire un grand trait, le mouvement part du haut du bras pour arriver Ă  faire une belle ligne, il faut dĂ©coller le coude de la table  de dessin afin d’avoir une meilleure gestuelle.  

 

Il faut arriver à faire la différence entre écrire et dessiner, à l’école, où l’on écrit pendant des kilomètres, nous avons tendance à écraser la mine et rapprocher nos doigts de la pointe du crayon, alors que dans le dessin, nous allons rechercher de la souplesse et de la légèreté au dessin.

 

Avoir une bonne posture, une souplesse et un niveau de pratique rĂ©gulier permettra  de vous amĂ©liorer.

On arrive souvent à identifier le dessinateur par son propre trait, de mon côté j’essaie d’avoir un trait le plus juste possible je préfère avoir un bon trait au détriment, que ma forme soit légèrement modifiée, au profit d’avoir à l’inverse un trait hésitant.

 

Pour arriver Ă  faire un bon trait il faut comprendre ce que l’on dessine il faut avoir un certain niveau d’expĂ©rience par rapport Ă  la sensation de pression que la pointe va ĂŞtre appliquĂ©e sur le papier et aussi une certaine assurance pour arriver Ă  accepter son trait  et son dessin. De mon cĂ´tĂ© il m’a fallu quelques annĂ©es peut-ĂŞtre quatre ou cinq ans pour arriver Ă  un certain rĂ©sultat. 

 

Voici les entraĂ®nements que je peux vous proposer pour travailler son trait : 

 

  • Chercher Ă  dessiner des formes simples.
  • Amusez-vous Ă  dessiner des bâtiments afin de travailler le trait droit 
  • Chercher Ă  faire des hachures pour faire les ombres afin de vous lâcher dans votre trait  et de   travailler un trait plus grand
  • EntraĂ®nez-vous Ă  dessiner des petits dessins mais aussi des grands dessins afin de varier les longueurs de votre traits. 

 

 

 

 

Votre trait est un indicateur sur le message de votre dessin : 

 

Il faut comprendre que le trait donne beaucoup d’indications dans votre dessin il sert Ă  la fois Ă  dĂ©finir le contour mais aussi les ombres ,le volume, la texture et la lumière. 

 

Au dĂ©part c’est pas Ă©vident de bien maĂ®triser toutes ces informations voici par exemple un ordre du dĂ©roulement de votre dessin au trait 

 

  • Trait de contour  : rĂ©aliser la forme du contour de votre dessin 
  • Trait de ombre et de lumière  : poser les ombres et la lumière (si papier blanc on ne met rien) 
  • Trait  de volume  : poser des traits de volume si votre pièce a des bomber (volume)
  • Trait de texture  : poser et dessiner la texture
  • Trait de finition   : selon votre style vous pouvez ou non rajouter des traits…

 

La pression de votre trait : 

 

Ensuite vous pouvez travailler sur la pression du trait vous  pouvez avoir un trait très fin ou alors avoir un trait très Ă©pais par exemple si vous dĂ©cidez de jouer sur l’ombre et la lumière,  l’ombre peut ĂŞtre un trait Ă©pais  et la lumière peut ĂŞtre un trait  lĂ©ger.

 

Votre trait  peut aussi renseigner votre dessin  sur la vitesse, le poids et l’équilibre de la forme de votre dessin. Par exemple si vous voulez faire une silhouette penchĂ©e vous allez accentuer votre ligne de force qui va montrer la position. Autre exemple si vous dessinez un personnage qui donne un coup de poing vous allez accentuer le trait pour montrer l’indication  du dĂ©placement du bras. Votre trait va alors  donner du dynamisme Ă  votre dessin. 


Avoir un objectif de dĂ©part : 

 

Avant de commencer votre dessin il faut que vous ayez un objectif du dessin fini,  vous pourrez alors choisir votre crayon et votre style de papier, Ă  vrai dire vous pouvez utiliser tous les outils et si vous voulez faire un dessin assez spĂ©cifique il existe une multitude d’outils pour vous faciliter le travail. 

 

Par exemple si vous utilisez un stylo-bille il faudra passer plusieurs fois sur le mĂŞme trait pour  avoir un trait plus Ă©pais alors qu’un stylo-feutre vous donnera un trait plus Ă©pais ( Ă  voir la pointe de la mine).

 

Vous pouvez avoir un bon compromis avec un stylo plume ou en appuyant sur la plume  vous pouvez alors mixer Ă  la fois un trait fin   et un très Ă©pais. De mon cĂ´tĂ© afin de gagner du temps j’aime bien utiliser le stylo plume ou alors les stylos feutre avec des mines qui permettent de faire des traits fins et Ă©pais. 

 

Je reviens sur l’exemple de l’écriture qui nous trompe dans la façon dont nous devons utiliser le stylo pour dessiner, par exemple, il est très difficile de dessiner avec un stylo pinceau, il faut énormément de pratique pour arriver à faire un dessin de haut niveau. Donc il est important de tester un maximum de stylo afin de trouver votre propre style. J'ai tendance à penser que le style de crayon vous accompagne dans votre progression du dessin, on peut commencer au crayon graphique pour finir au stylo pinceau.

 

Ensuite vous avez le choix avec le papier , si vous dĂ©butez il vaut mieux commencer avec du papier bon marchĂ©, de mon cĂ´tĂ© j’ai commencĂ© avec ce style de papier, afin  de pouvoir m’entraĂ®ner et dès que j’ai acquis un certain niveau je suis passĂ© sur des cahiers de meilleure qualitĂ© plus vous arriverez Ă  maĂ®triser votre trait plus vous pourrez aller sur des papiers plus lisses, mais  dans un premier temps il vaut mieux partir sur du papier un peu plus Ă©pais afin que votre mine puisse mieux accrocher le papier.

 

Dessiner sur la tablette : 


Sur la tablette et tout particulièrement sur procreate, vous pouvez tricher un peu afin d’avoir un trait orienté par la machine, votre trait sera donc plus nette et plus précis, pour les débutants je recommande tout de même de commencer avec votre propre trait, car c’est votre propre signature et votre personnalité à travers vos dessins, et un bon trait ne veut pas forcément dire un bon dessin…

Quoi faire en dessin pour progresser et s’améliorer

02/03/2022

Quoi faire en dessin pour progresser et s’améliorer

Quoi faire en dessin pour progresser et s’amĂ©liorer 

 

La pratique du dessin pour progresser demande un investissement et un entraĂ®nement rĂ©gulier, plus vous dessiner plus vous progresser mais que faire en dessin pour progresser et Ă©viter d’être confrontĂ© Ă   la feuille blanche. 

Ć’j


Quoi dessiner quand on s'ennuie : 


Dès que je m’ennuie et que je ne sais pas quoi dessiner j’ai un rituel de dessiner par exemple les vignettes des chaĂ®nes Youtube,  les images sur Pinterest ou dans Google images, par exemple je tape le mot figure, portrait et j’essaie de reproduire sans forcĂ©ment trop rĂ©flĂ©chir mais uniquement travailler la gestuelle et mon trait. 

 

Généralement je regarde en même temps une série où je suis dans un environnement un peu bruyant, l’idée est de réaliser un dessin mécanique sans trop réfléchir. C’est à la fois un acte de dessin mais aussi une forme de concentration, proche de la méditation et qui fait passer le temps.


J'utilise  donc cette technique quand je m’ennuie et que je ne sais pas quoi dessiner mais aussi lorsque je n’ai pas d’objectifs de dessin et que je dessine uniquement pour l’acte de dessiner. 

 

  • Chercher sur Google Image des rĂ©fĂ©rences
  • Chercher sur Pinterest des idĂ©es.
  • Dessiner son livre prĂ©fĂ©rĂ© 

 


Quoi dessiner quand on n'a pas d'idée


Il arrive souvent de ne pas avoir d’idée pour dessiner par contre vous pouvez très bien inventer vos propres personnages et vous servir de votre temps pour développer votre créativité.


 Par exemple si vous utilisez la technique du gribouillage vous pouvez rĂ©aliser et essayer de crĂ©er vous-mĂŞme vos propres personnages et Ă  partir de la , dĂ©velopper des idĂ©es. C’est un peu la mĂŞme technique que lorsque vous regardez des nuages et que vous arrivez Ă  en dĂ©terminer des formes.

 

Vous pouvez réaliser un gribouillis sur votre feuille et ensuite essayer de trouver une forme, un personnage et vous amuser à le redessiner. C’est un exercice simple qui vous permettra peut-être de développer d’autres idées

 

 

Quoi dessiner pour progresser


Pour progresser en dessin il faut se donner un objectif par exemple votre objectif de la journĂ©e va ĂŞtre de dessiner vos dessins de faiblesse, par exemple si vous ne savez pas dessiner les visages ou les mains vous pouvez très bien vous donner comme objectif  de rĂ©aliser plusieurs croquis. 


Progresser c’est entraîner et donc trouver des exercices qui vont vous sortir de votre zone de confort. Je pense qu’il est plus intéressant de travailler par bloc et d’y aller par étapes par exemple une série de mains, de visages de portraits vous permettront effectivement de passer un cap


Bien sĂ»r vous pouvez-vous appuyer sur les tutos, des formations en ligne et pourquoi pas des livres qui vous permettront de vous donner les premières bases mais ensuite c’est la rĂ©pĂ©tition ainsi que la correction de vos premiers dessins qui vont vous faire rĂ©ellement progresser. 

 

"Savoir accepter son niveau de départ"


Ensuite il faut apprendre Ă  accepter son niveau c’est-Ă -dire commencer par un niveau faible pour arriver Ă  un niveau intĂ©ressant  et ensuite Ă  vous de juger si votre dessin vous convient ou non, ne soyez pas trop indulgent avec vous-mĂŞme, souvenez-vous qu’avant d’apprendre Ă  courir, vous avez appris Ă  marcher

 


Quoi dessiner facilement ? 


Il est intĂ©ressant pour progresser en dessin de faire Ă  la fois des dessins difficiles mais aussi des dessins faciles par exemple si votre journĂ©e a Ă©tĂ© Ă©prouvante vous pouvez très bien le soir vous entraĂ®ner Ă  faire des dessins faciles par exemple de mon cĂ´tĂ© les dessins faciles sont plus des dessins de cartoons, les traits de contour sont assez simples et c’est surtout valorisant, quand vous sentez que vous progresser et que votre dessin est propre. 

 

Par exemple vous pouvez prendre votre bande dessinĂ©e prĂ©fĂ©rĂ©e et vous amusez Ă  reproduire quelques vignettes. Cet exercice est Ă  la fois ludique et simple et vous permettra de prendre confiance en votre dessin.  Attention tous les dessins ne sont pas faciles par exemple je trouve que ce n'est pas forcĂ©ment facile de dessiner Tintin car les lignes sont Ă©purĂ©es, simple et surtout que tout le monde connaĂ®t Tintin. Prenons aussi l’exemple des mangas, un visage de mangas avec un  trait lĂ©ger et Ă©purĂ© n’est pas forcĂ©ment facile comme dessin car il faut ĂŞtre très prĂ©cis et bien respecter une symĂ©trie. 

 

 

Quoi dessiner  en tant que dĂ©butant


En tant que dĂ©butant il faut dessiner ce que vous aimez, c’est un peu comme lire, quand vous lisez un livre que vous n’aimez pas,  gĂ©nĂ©ralement on n’a pas de  plaisir et c’est plus inintĂ©ressant qu’intĂ©ressant.  Pour le dessin c’est la mĂŞme chose il faut dessiner ce que vous aimez. De mon cĂ´tĂ© comme j’aime bien les jeux d’échecs j’ai appris le dessin en dessinant des jeux d’échecs.

 
Car pour bien dessiner,  ce n’est pas uniquement l’acte de dessiner, c’est aussi comprendre ce que l’on dessine et comprendre les Ă©lĂ©ments que l’on essaye de reproduire donc plus vous ĂŞtes intĂ©ressĂ©s Ă  un sujet, plus vous l’avez compris et plus vous pourrez facilement le reproduire.


 De plus cet objet fait partie de votre bibliothèque mentale vous l’avez donc dĂ©jĂ  vu en images en 3D et donc il est plus facile de pouvoir l’interprĂ©ter et donc le reproduire. 

 

 

Quoi dessiner sur procreate ? 


Pour ma part je prĂ©fère dessiner sur du papier  pour avoir la beautĂ© du toucher et le ressenti de l’acte de dessiner, bien entendu on peut dessiner avec une tablette tactile mais de mon cĂ´tĂ© je prĂ©fère plus faire de l’encrage et de la mise en couleur, je garde le dessin avec la bonne mĂ©thode classique du papier et du crayon. Sur la tablette tactile j’aime bien dessiner de l’animation 2D en essayant de trouver par exemple  le bon mouvement pour faire marcher un personnage ou rĂ©aliser une animation en 2 d.

 

Ce qu’il reste intéressant c’est l’acte de dessiner donc dessiner sur papier ou sur tablette effectivement c’est la même chose mais c’est une question de goût

 

 

Bon dessin